15, rue du Bourg 22220 Minihy-Tréguier
Tél. : +33 2 96 92 31 49 | Fax : 02 96 92 22 56
  • Votre météo sur Minihy-Tréguier
  • Les prévisions maritime sur Minihy-Tréguier
  • Google

Intoxications au monoxyde de carbone (CO)

Les épisodes de froid sont marqués par une recrudescence des intoxications au monoxyde de carbone (CO), lourdes de conséquences sur la santé et dont les médias nationaux et locaux se font largement l'écho.

Provocant plusieurs décès par an, ce gaz inodore et invisible est la première cause de mortalité par gaz toxique en France. Entre le 1er septembre 2015 et le 26 avril 2016, 871 signalements d'intoxication accidentelle ont été déclarés sur le territoire français visant 3608 personnes dont 2134 ont été prises en charge par un service d'urgence hospitalier. Il convient de compléter ces chiffres par 3 épisodes d'intoxication collective survenus dans un lieu de culte où 20 personnes ont été impliquées.

En Côtes-d’Armor, sur cette même période, 10 affaires ont été déclarées et investiguées, impliquant 21 personnes dont 2 sont décédées 20 sont passées par un service d'urgence et 4 ont subi un traitement par caisson hyperbare.

Le monoxyde de carbone résulte plus particulièrement d’une mauvaise combustion des dispositifs fixes de production d'eau chaude et de chauffage, quelle que soit la source d’énergie utilisée (gaz, fuel, pétrole, bois...), associée le plus souvent à une insuffisance de ventilation.

Les appareils mobiles à combustion non raccordés, et notamment les chauffages d'appoint utilisés en continu, sont des dispositifs susceptibles de conduire également à des émanations importantes de ce gaz toxique. Il en est de même de l’utilisation inappropriée, dans des espaces clos lors de travaux ou de circonstances particulières (tempêtes, inondations…), de matériels équipés d’un moteur thermique, tels que les groupes électrogènes ou les motopompes.


http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1243


Le maintien d’une aération permanente dans les locaux, la vérification des équipements et de leurs conditions d’installation ainsi que l’entretien des conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié au moins une fois par an demeurent les principaux gages de sécurité.

En cas de suspicion d’une intoxication au monoxyde de carbone (maux de tête, nausées, vomissements…), les consignes sont les suivantes :

- Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres ;

- Arrêter les appareils de combustion si possible ;

- Faire évacuer les lieux ;

- Appeler les secours (112, 18 ou 15) ;

- Ne réintégrer les locaux qu’après l’avis d’un professionnel.

Actualités

  • 01 novembre 2017
    Halloween
    Aprés midi Halloween pour les enfants de la commune de Minihy-Tréguier organisé...
  • 19 avril 2017
    Site Infos arnaques de la DGCCRF
    Un nouvel espace dédié à la lutte contre les arnaques sur le site de la DGCCRF&...